Publié le

The future is female depuis 1975: histoire d’un slogan féministe et lesbien

the future is female Alix dobkin the future is female tshirt

On en a beaucoup parlé, vu des milliers de fois sur les réseaux sociaux, porté en slogan sur le t-shirt de Cara Delevingne, sur des tote bags, en passant par le discours d’Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle de 2016 aux USA. On l’a vu à travers du street art ou encore sur des pancartes lors de marche contre les violences faites aux femmes.

Ce slogan, on le connaît mais son histoire, un peu moins.

Le contexte: New York, 1972.

Il y a presque 50 ans, aux USA, en pleine période de guerre du Vietnam et aux lendemains du festival Woodstock, Jane Lurie et Marizel Rios ouvrent une librairie,  Labyris Books, dans la ville qui ne dort jamais. La première librairie tenue uniquement par des femmes.

Un événement qui se tient d’être remarqué tant le monde dans lequel ces femmes ont évolué ne leur a pas particulièrement laissé croire qu’elles pouvaient être cheffes d’entreprise. Encore moins dans un domaine où aucune femme ne s’était aventuré auparavant. A cette occasion, elles font créer le t-shirt avec le désormais fameux slogan. Elles étaient pionnières et ont pavé le chemin pour des générations à venir. Bien plus qu’elles ne pouvaient s’imaginer, à l’époque.

Quelques années plus tard, une photographe, Liza Cowan travaille sur un projet pour son magazine féministe et lesbien DYKE. Elle réalise une série de photos nommé ‘What The Well Dressed Dyke Will Wear,’ (Que va porter la bien habillée DYKE).

Elle fait poser sa petite amie, Alix Dobkin avec le t-shirt ‘The future is female’ éditée par la librairie Labyris Books, Liza Cowan explique: “Je débutais dans la photographie et j’ai demandé a 5 de mes amis si je pouvais faire un avant-après de l’évolution du style d’une femme au cours de sa vie, comment elle grandit et après leur coming-out.

the future is female Alix dobkin the future is female tshirt

A l’issue de ce magazine, uniquement financée, dirigée, écrit, sponsorise et achetée et lue par des femmes lesbiennes, Liza, a l’origine de ce magazine reconnaît que tout le monde n’était pas très réceptif à l’idée de parler de mode, de sexualité, des femmes uniquement.

Certaines femmes adoraient le magazine. D’autres détestaient. Certaines aimaient combien nous étions courageuses et sincères. D’autres femmes étaient totalement paralysées par tout ca. Certaines détestaient que nous parlions de sujets aussi frivoles que la mode et les vêtements. D’autres trouvaient cela révélateur. Certaines adoraient que nous faisions de notre mieux pour que cela reste élégant et enrichissant. D’autres nous détestaient justement parce que c’était élégant et enrichissant. Mais on nous a toujours pris au sérieux.

Dans son interview avec Charlotte Gush, Liza Cowan explique:

Aujourd’hui on peut avoir un Doctorat en Science de la Mode. A mon époque, c’était incroyablement insignifiant. Mais je savais que ça ne l’était pas, je savais que notre style vestimentaire pouvait porter un message social.

Quand on lui demande pourquoi ce choix, ce slogan, elle répond:

La beauté de ce slogan est qu’il n’a pas de sens précis. […] “Le futur” amène déjà à se poser la question du temps: Quand commence le futur, dans combien de temps à partir de maintenant ? Comment ça se passe ? Et le mot Femelle est aussi ambiguë, on parle de flore ou de faune ? Pour moi ‘The future is female’ est un rappel à la matrice. La matrice, l’utérus, la matrice, la mère. La vie naît de la femme. Je considère aussi que ce slogan est un appel aux armes, une invocation: Si nous voulons avoir un avenir, il doit être féminin parce que les lois des hommes, le patriarcat a juste détruit la vie sur notre magnifique planète. L’essence et l’esprit du futur doivent être féminins. Donc oui, ce n’est pas juste un slogan, c’est un présage, une bonne fois pour toute.

Quelques années plus tard, Liza met fin à ce magazine et poursuit d’autres projets artistiques autour du même thème, le féminisme lesbien. Elle a pu voir pas mal de chose changer autour d’elle et même, s’étonne en 2015 de voir le slogan refaire surface et un regain d’intérêt pour son travail.

Si vous m’aviez dit il y a 40 ans que notre photos deviendrait une sensation internationale de la pop culture, je vous aurais dit que c’est impossible. »

Quand au caractère lesbien du message, elle avoue que le message initial a été perdue principalement parce que le monde a bien changé depuis les années 70, le féminisme a evolué mais à l’époque, à son époque, cela avait un tout autre sens que celui qu’on lui connaît aujourd’hui.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by OTHERWILD (@otherwild) on

Le contexte: Los Angeles, 2015

Connaissez-vous le compte Instagram @h_e_r_s_t_o_r_y ? Ce compte diffuse depuis 2015 des images sur la thématique du féminisme lesbien. “Her story” veut s’entendre comme Historoire au féminin.

Si aujourd’hui nous connaissons ce slogan, c’est grâce à la publication de la photo d’Alix Dobkin, sur ce compte en 2015,  portant le fameux t-shirt photographiée par Liza Cowan en 1975.

Une certaine Rachel Berks, entrepreneure et propriétaire de la boutique Otherwild à Los Angeles tombe sur cette image et s’aventure aussitôt à la recherche de cette femme, son histoire, son message. Elle découvrira ce qui a été decrit plus haut dans cet article, partit aussitôt à la rencontre de Liza pour obtenir son accord et éditer ce t-shirt à nouveau pour sa boutique.

De là, elle décline le slogan sur des t-shirts, tote bags reversant une partie du chiffre à Planned Parenthood, l’équivalent du planning familiale aux USA.

C’était la deuxième étape vers le succès qu’on lui connaît aujourd’hui.

24 t-shirts ont édité et se sont vendus en moins de 48h. Elle décide d’éditer le vêtement à plus grande échelle et le décliner en sweat-shirt. Enfin, elle en vend quelques copies dans la boutique souvenir de KillJoy’s Kastle, une maison hantée où travaillait Rachel Berks.

Enfin, l’artiste américaine Annie Clark (a.k.a. St. Vincent) se trouvait par là et acheta deux exemplaires.

Annie Clark (a.k.a. St. Vincent) wearing a “Future Is Female” shirt in 2015.
Cara Delavingne October 2015 à Paris.

Je ne connais pas la suite de l’histoire mais ce que je peux vous dire, c’est qu’à partir du moment où cette artiste et sa très mondialement connue petite amie de l’époque, Cara Delevingne, mannequin et actrice britannique, furent vu porter ce sweat-shirt, le slogan devint l’appel aux armes international que souhaitait originellement Liza Cowan en publiant son reportage photo dans DYKE en 1975.

Rachel Berks, propriétaire de la boutique Otherwild commente: “C’est très excitant de voir autant de gens s’emparer d’un slogan datant des années 70 d’un mouvement féministe lesbien séparatiste. Ce t-shirt est une réaction forte à notre société misogyne et patriarcale qui nous affecte tous. Et tout le monde le recontextualise: les femmes et les hommes trans mais aussi les mamans qui ont des fils.

Il en aura fallu peu par la suite pour que les grandes marques de prêt-à-porter s’approprient le slogan et le réutilisent sous toutes les formes: “femme forever » ‘females of the future’, ‘this is what a feminist looks like’, ‘nevertheless she persisted.’

Savez-vous ce que Liza Cowan, la photographe pense de tout ça ? “C’est surtout très étrange pour moi de revoir ce slogan, ce concept se répandre dans le monde aujourd’hui. Je n’aurai jamais pu, même dans mes rêves les plus fous, croire que ça arriverait.

hilary clinton the future is female citation

The ‘future is female’ a aussi été brandit par la candidate démocrate aux élections présidentielles, Hillary Clinton: Février 2017, dans une vidéo pour annoncer la conférence MAKERS qui regroupe un bon nombre de femmes leaders, l’ancienne secrétaire d’Etat utilise le slogan féministe lesbien de Labyris Books.

En dépit de tous les défis auxquels nous sommes confrontés, je reste convaincue que l’avenir est féminin. Il suffit de regarder l’énergie incroyable que nous avons constatée le mois dernier lorsque les femmes ont organisé une manifestation qui a galvanisé des millions de personnes dans tout notre pays et dans le monde.

Elle fait référence à la Women’s March du 19 Janvier 2016 pour contester l’inauguration du président Donald J. Trump a Washington. Un événement qui a été suivi par de nombreuses grandes villes à travers le monde.

future is female slogan feministe women's march 2017

Le slogan fut même repris en musique par l’artiste Madame Gandhi. Sur son blog, la chanteuse explique que pour elle:

‘The future is female’ signifie que nous devons nous tourner vers l’archétype féminin, à la recherche d’autres formes de leadership. Mais depuis trop longtemps, nous opérons dans un système qui épouse la masculinité toxique – des systèmes dans lesquels nous construisons de fausses hiérarchies qui profitent aux uns et blessent les autres.Nous disons que ‘The future is female’ comme un appel à l’action, rappelant qu’il nous reste tant à apprendre de ceux qui ont été généralement sous-estimés dans un système hétéronormatif, dirigé par le blanc Caucasien.

 

 

The future is …

Alors, vous pensez bien qu’avec un slogan pareil et un messager comme Mme Clinton, cela n’a pas fait que des heureux·ses.

Il y a bons nombres d’articles qui s’enflamment totalement envers ce slogan, notamment cet article du Docteur en Psychologie américain Mark Sherman sur son blog ‘Real men don’t write blogs’ (ça annonce du lourd).

Ce monsieur explique dans un long papier combien ce slogan, d’autant plus sortant d’une personnalité éminente comme Mme Clinton est dangereux et discriminatoire pour les jeunes hommes qui vont grandir avec ce message.

Il énumère une longue liste de faits qui expliquent combien les femmes, du moins aux USA, sont déjà bien plus privilégiées que les hommes (oui je sais, j’ai eu mal tout au long de la lecture). Il craint pour ces petits fils qui entendent ce message “ Mais que vont-ils penser ? Que les petites filles sont plus importantes qu’eux?

L’article ne dit pas ce qu’ils pensent des propos misogynes de l’actuel président des USA et ce que les jeunes femmes de sa famille puissent ressentir. Il m’a l’air beaucoup moins inquiet à ce sujet. L’article ne dit pas non plus ce que les petits garçons ont finalement pensé de cette remarque ni la conversation qu’il aurait pu tenir avec eux.

Il reprend un article sur le même sujet qui explique que le fameux slogan n’est pas une atteinte aux hommes et que les ces derniers doivent prendre conscience de leurs privilèges. Il s’offusque: “Les privilèges masculins ? Quand tant de dessins animés présentent des héros féminins; lorsque les enseignants sont principalement des femmes; quand tout le monde se rend compte que les filles ne sont pas aussi douées que les garçons en maths et que beaucoup ont tout fait pour changer cela, mais si peu sont conscientes de l’écart plus grand des compétences linguistiques en faveur des filles ; quand beaucoup plus de jeunes hommes sont incarcérés que de jeunes femmes – est-ce que tout cela est le privilège masculin ?

La plupart des articles sur le sujet qui ne soient pas en faveur de ce slogan ne tenait pas la route et brandissaient des arguments ahurissants et clairement mysogynes. Les commentaires de ces articles étaient aussi incroyables, certains mêmes allaient jusqu’à dire que les femmes sont bien plus privilégiés car au lieu d’avorter elles gardent l’enfant pour réclamer une pension alimentaire donc l’homme n’a donc aucun privilège…

Top trois des remarques bien juste dans les commentaires de cet article:

C’est incroyable de lire quelque chose comme ça, car je fait face à quelqu’un qui est vraiment déconnecté de la réalité.

Selon la démographie, une majorité de la génération Y, du moins aux États-Unis, sont en fait des hommes. Je ne pense donc pas que nous ayons à nous inquiéter d’un t-shirt. L’avenir des privilèges masculins semble assuré.

Content de voir la loi de Lewis dans les commentaires:“ Les commentaires sur n’importe quel article lié au féminisme sont la parfaite justification du féminisme.

 

the future is female recueille science fiction

‘The future is female’ est aussi, très ironiquement, une collection d’histoires de Sciences Fictions écrit par des femmes.

Certes les choses ont changé mais il reste encore beaucoup à faire. Cela dit, si aujourd’hui certaines personnes se sentent menacés par ce slogan ‘l’avenir est féminin’, cela signifie t-il que nous sommes dans cet avenir prédit par des libraires New Yorkaises, il y a 50 ans ?

Bien que le slogan fut de base attaché à un mouvement féministe lesbien separatiste new yorkais des années 70, aujourd’hui, il laisse de la place à d’autres évolutions: des déclinaisons plus adaptées à nos attentes liées aux genres ont vu le jour: “the future is equal” “the future is human” ou encore ‘the future is fluid”.

 

the future is female tshirt feministe badass

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *